Après quelques mois d’interruption, la compagnie low cost Colombe Air Line Burkina SA est de retour dans le ciel burkinabè. Elle entend assurer régulièrement la liaison Ouaga- Bobo au coût de 30 000 FCFA/aller et 60 000/aller-retour. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Les responsables de la compagnie, le PDG Pascal Tigahiré en tête, entendent mettre les bouchées doubles afin que la compagnie puisse jouer véritablement sa partition dans la relance économique de Bobo- Dioulasso et du pays tout entier.A cet effet, ils nourrissent de grandes ambitions et comptent sur l’accompagnement de l’Etat pour la bonne exécution de leur projet.

En 2013, Colombe Air Line Burkina SA apparaissait dans le ciel burkinabè. La présence dans l’espace aéronautique national n’excèdera pas 07 mois. Après avoir réussi à assurer tant bien que mal la liaison Ouaga- Bobo, les ailes de ses avions seront plombées jusqu’à ce que la compagnie disparaisse peu à peu du ciel burkinabè pour des raisons économiques. 2016 marque la renaissance pour cette compagnie qui avait suscité beaucoup d’espoir à son lancement. Le vol inaugural a eu lieu le 02 novembre en compagnie des responsables de la compagnie et de membres du gouvernement.

Colombe Air Line Burkina SA entend assurer la liaison Ouaga- Bobo, 02 fois par jour. Les matins, les départs de Ouaga et de Bobo sont respectivement fixés à 7h15 et 9h15. Les soirs, c’est 16h et 18h. Des réajustements seront opérés dans les prochains jours. Dans son plan de développement, la compagnie entend, au fil du temps, desservir Bamako au Mali, Abidjan en Côte d’Ivoire et Accra au Ghana.

La reprise des vols de Colombe Air Line Burkina SA est bien appréciée à Bobo-Dioulasso car à ce jour, seule la compagnie nationale Air Burkina dessert la ville avec seulement deux vols par semaine. Le trafic est rare au niveau de l’aéroport international de Bobo Dioulasso dont l’entretien englouti pourtant des milliards par ana. Le manque à gagner est énorme. Cet aéroport a une capacité d’accueil de 150 000 à 200 000 passagers par an. En 07 mois d’activité, Colombe Air Line Burkina SA avait réussit à y convoyer plus de 25 000 passagers. Il faudra continuer à développer des initiatives pour combler le gap car il y a un réel marché. Le low cost permettra de « démocratiser » l’avion pour bien des Burkinabè.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
10 − 10 =


get_footer();